Présentation

Il est temps de se présenter, non ? 😉

Tout d’abord, je m’appelle Pauline. Paupau pour les intimes. Je suis une lycéenne de 17 ans (voilà, j’ai perdu toute ma crédibilité, merci la jeunesse, ahah).  Mais attend, c’est pas ça le plus important !

15626509_1876624242567286_6553655957738637653_o.jpg

Je commencerai par dire que je suis vegan (en gros, j’exclus l’exploitation animale de ma vie, mais je t’invite à lire mon article où j’explique plus en détails ce mot que tu es déjà en train de traduire par « mangeuse de cailloux« ).

Mes passions ? La cuisine (sans déc’!), mais surtout la nutrition santé (la santé en général, aussi) et tout ce qui touche à l’endocrinologie (hormones, enzymes, et tout ce qui régulent les différents systèmes du corps humain). Avec mon mode de vie, c’est ce qui m’a donné envie de créer le blog. (D’ailleurs, plus tard, j’espère bien devenir médecin nutritionniste vegan, spécialisé dans l’endocrinologie.)

Sinon j’ai d’autres grandes passions : la musique (je fais du violon depuis mes 7 ans), la nature et faire plaisir. Tu vois, moi, quand j’arrive à faire sourire quelqu’un, ça me fait ma journée. Ça devrait être interdit d’être triste, d’ailleurs triste ou non, je t’envoie des câlins !

Que dire de plus ? C’est en tout cas l’essentiel. Ah, bah non ! Je sais ! Je vais te dire pourquoi et comment je suis devenue une mangeuse de cailloux à temps complet.

Au tout début, ce n’était pas du tout pour la cause animale (je te le dis tout de suite, j’étais une viandarde invétérée et une grosse consommatrice de fromage), mais pour des raisons de santé, j’ai décidé de manger moins de viande (c’est ce qu’on appelle le « flexitarisme« ). Du coup, j’avais envie de me faire de bons petits plats pour pas être « frustrée » (je fais partie des gens qui font la tronche s’ils ont mal mangé avant de sortir, j’avoue). J’ai donc cherché sur Internet « plats végétariens » en pensant clairement (à l’époque) que j’allais manger des légumes aux légumes avec une sauce aux légumes. J’ai alors fait quelques recettes et… « hé mais c’est bon en fait ! » Et puis, c’était tout sauf un plat de simples légumes. Franchement, c’était parfois tellement bon que j’en oubliais la viande. J’ai donc finalement très vite commencé par ne plus consommer de chair animale le soir (je consommais encore des œufs de temps en temps), d’autant plus que je savais depuis longtemps qu’il ne fallait pas manger trop protéiné.

Plus ça allait, moins je consommais de viande/poisson/œufs le midi aussi. Mais, en même temps, à force de zieuter tous ces sites où je trouvais des idées de recettes, j’ai fini par me retrouver devant des vidéos, sur des témoignages et des reportages, où j’ai compris ce qu’était qu’un vrai végéta*ien (ses convictions, contre le massacre des animaux). Là, devant des images d’abattoirs, je ne pouvais plus reculer, je me suis dit : « Tu ne peux pas être consciente de ça et continuer à financer cette barbarie »Et j’ai définitivement arrêté la viande (puis le poisson, en sachant qu’une fois pêchés, ils agonisent pendant plusieurs heures dans les caissettes et parfois même sur les étals, et les œufs, en sachant, entre autre, que lorsque les poules pondeuses sont « renouvelées », les poussins mâles, jugés « inutiles », sont broyés vivants).

On découvre beaucoup de nouveaux produits en suite. Notamment le fameux « tofu » et le steak de soja (oh le clichééééééé). Mais aussi et surtout au niveau des céréales, légumineuses, des oléagineux, et des « super-aliments » (baies de goji, curcuma, mulberries, chocolat « cru », chou kale,…) ! Perso, je n’ai pas cherché à remplacer la viande avec des « simili-carnés » (genre steak ou saucisses de soja, seitan, etc…), peut-être parce que j’ai commencé dans l’optique d’avoir moins souvent de la viande dans mon assiette et aussi parce que ces images d’abattoirs me dégoutent toujours autant de la viande quand j’en vois.

Je suis donc devenue végétalienne en une semaine (non parce que, désolée, mais quand tu sais que pour avoir du lait, la vache est séparée de son veau qui part à l’abattoir, et que les deux meuglent jours et nuits jusqu’à ce qu’ils aient un problème au larynx…) donc plus d’œufs (c’était déjà le cas), ni de produits laitiers, ni de miel (parce que les abeilles le fabriquent pour se nourrir, à l’origine!). Là, je t’avoue que c’était un peu plus compliqué. Pour le faire avaler à mes proches (et à ma mère surtout), et aussi parce qu’il faut bien savoir quoi manger. Mais une fois de plus, une fois que je m’y étais penchée (la nutrition étant ma passion, ça aide), c’était vraiment pas compliqué. Une fois qu’on change de mode d’alimentation, c’est même une routine. C’est pas un défi quotidien, loin de là. Je pense même (et je ne suis pas la seule) que manger végétalien, c’est manger beaucoup plus varié qu’un omnivore (ce que j’étais donc avant).

Enfin, pour moi, la transition semblait logique (une fois qu’on s’informe de ce que subissent les animaux…) : je suis devenue vegan. J’ai d’abord du finir mes cosmétiques (ça m’a pris environ 1 mois), puis j’ai acheté des produits non testés sur les animaux (rien que de le dire, ça fait froid dans le dos, ces tests).  Je les ai trouvés dans les magasins bio (Naturalia, Biocoop, Naturéo…), certifiés « vegan » ou encore avec le logo « One Voice ». Il y en a pour tous les prix. En tant que vegan, donc, je n’achète plus non plus de cuir, de laine  de nacre, ou de soie… J’en parlerai dans un autre article également !

Aujourd’hui je suis toujours en vie (youpiiii), je n’ai aucune carence, et ma mère est même devenue végétalienne. Autour de moi, je fais beaucoup réfléchir les gens sur leurs habitudes alimentaires et aussi leur mode de vie de manière générale. Et j’en suis ravie. Je partage volontiers mes recettes et je reçois aussi volontiers mes proches autour d’un repas vegan. Ça se passe toujours très bien, tout le monde se régale (c’est ce qui compte!) ! Et ça les rassure : on ne mange pas que des légumes à la maison ! Voilà aussi une des raisons pour laquelle j’ai créé ce blog : montrer aux gens que non, la cuisine vegan n’est pas farfelue, c’est même un retour à une cuisine simple, avec des ingrédients naturels et sains, bons pour le corps, l’esprit et l’environnement ! 🙂

Voilà voilà pour ma petite histoire, si jamais tu as des questions n’hésite pas à les mettre en commentaire, je me ferai un plaisir de te répondre ! 🙂 À très vite !

Publicités

7 commentaires

  1. Blog très bien conçu, on ne part pas à l’aventure, c’est du concret et rassurant de découvrir comment nous pouvons vivre dans le monde végétal et effacer toutes ces idées reçues.
    Rose Marie

    J'aime

  2. Ce blog est très bien organisé et ludique! A la rentrée quand j’aurais mon appartement je me cuisinerai moi-même mes plats et je compte bien m’inspirer de tes recettes!
    Je ne connais pas tes projets pour ton blog mais j’aimerai beaucoup connaitre nos besoins journaliers en calcium , protéines etc… ainsi que comment les combler sans excès et sans carences tout en restant vegan bien sur 😉 Ce serait aussi intéressant de nous partager une journée ou semaine type dans ton assiette 🙂
    Bisous!

    J'aime

  3. Bonjour Pauline,
    Ce n’est pas la première fois que je viens sur ton blog, en revanche c’est la première fois que je lis ta présentation.
    Je ne te pensais pas aussi jeune, quelle maturité ! Bravo !
    Continue de nous régaler ❤
    Kathy

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s