Recette de mon chinois VEGAN fait-maison facile (étape par étape)

Les viennoiseries, ça suscite chez moi beaucoup de nostalgie !

Non je déconne, depuis que je suis vegan, je mange toujours des viennoiseries… vegan ! C’est tout.

Enfin non, ce n’est pas tout… Puisque ces viennoiseries sont sans lait, beurre, œufs… Bref, sans cruauté ! Toujours pas convaincu(e) ? Et si je te disais que ma version végétale du chinois classique à la crème pâtissière et au chocolat est beaucoup moins calorique que la version classique qui contient avant tout des graisses saturées ?

Faire un chinois, ça a l’air compliqué, mais en fait… Pas du tout ! Il s’agit d’une pâte à brioche qu’on tartine de crème pâtissière, on ajoute des pépites de chocolat (ou des raisins secs, par exemple!), on roule comme une génoise, on fait des tronçons pour les placer dans un moule et hop ! Le tout, c’est d’être bien organisé(e) pour ne pas avoir à attendre entre la pâte qui repose et la crème qui doit refroidir ! 🙂

Ne t’inquiète pas pour ça, aujourd’hui je t’explique étape par étape comment procéder pour réaliser un délicieux dessert (ou petit-déjeuner, ou encore goûter) en version 100% vegan, qui à coup sûr bluffera tes proches, tant le goût et la texture ressemble au « vrai » chinois ! 😀

Ingrédients (pour un moule à manquer de 24 cm de diamètre) :

Pour la pâte à brioche

  • 260 g de lait de soja nature (ou à la vanille par exemple, mais c’est sucré donc il faudra mettre un peu moins de sucre)
  • 70 g d’huile neutre (huile de colza, de tournesol, de pépin de raisin… mais pas de mélange d’huiles aux vitamines D,E d’origine animale !)
  • 60 g de sucre (blond de canne pour moi) + 2 sachets de sucre vanillé
  • 4 g de sel (environ une cuillère à café rase)
  • 380 g de farine blanche (T45, T55 ou T65 feront l’affaire)
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée spécial M.A.P (machine à pain)

Pour la crème pâtissière

  • 500 mL de lait de soja nature (j’utilise la marque Carrefour bio)
  • 80 g de sucre de canne blond
  • 50 g de fécule de maïs
  • 50 g de margarine végétale (j’utilise la marque Vitacoco sans huile de palme en magasin bio)
  • 2 g d’agar agar en poudre
  • les graines d’une gousse de vanille
  • une pincée de sel
  • une pointe de couteau de curcuma en poudre pour la couleur jaune

+ 100 g de pépites de chocolat noir ou un bol de raisins secs environ ! 🙂

Préparation :

1. Commence par la pâte à brioche.

N°1 : sans la machine à pain

  1. Dans un saladier, verse la farine, le sucre et le sel.
  2. Mélange et ajoute progressivement le mélange lait de soja/huile en finissant par incorporer la levure.
  3. Pétris le tout 5 à 10 minutes pour obtenir une pâte bien élastique mais non collante (rajoute de la farine si besoin).
  4. Remets la ensuite dans un saladier que tu filmeras et placeras au chaud (par exemple dans ton four à 30°C ou dans une salle où se trouve une chaudière) pour que la pâte lève, pendant 1 heure environ (elle doit doubler de volume).

N°2 : à la machine à pain

  1. Ajoute les ingrédients dans l’ordre dans la machine à pain (tu peux mélanger au préalable les liquides avec le sucre et le sel).
  2. Lance le programme « pâte».
  3. Lorsque le programme est fini, sors la cuve de la machine et place la pâte dans un grand saladier.
  4. Couvre-le d’un torchon propre et laisse pousser dans un endroit chaud pendant 1h environ, jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Pendant ce temps, réalise la crème pâtissière.

2. Dans une casserole à fond épais, mélange tous les ingrédients sauf la margarine que tu ajouteras juste après.

3. Porte le tout à ébullition sur feu moyen en mélangeant avec un fouet sans t’arrêter, et laisse cuire encore 3 minutes, jusqu’à ce que la préparation soit bien épaissie.

4. Verse la dans un grand plat et filme-la « au contact », en plaçant du papier cuisson ou du film étirable sur le dessus de la crème (ça évitera qu’une croûte se forme).

5. Laisse refroidir à température ambiante ou au frigo, mais dans ce cas, assure-toi que le plat soit placé dans la partie la plus haute de celui-ci, de sorte qu’aucun autre aliment ne se trouve au dessus (car l’air chaud remonte).

6. Avant de t’en servir, fouette à nouveau la crème, pour la faire redevenir lisse. (Pas besoin qu’elle soit parfaitement lisse; à la cuisson, ça redeviendra homogène !) 😉

Procède ensuite au montage du chinois.

7. Sur un plan de travail fariné, étale la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour former un rectangle de 42 cm de longueur et 35 cm de largeur environ (c’était les dimensions que j’ai obtenues, mais c’est de « l’à peu près » bien-sûr : on n’est pas au centimètre près !). 🙂

8. Etale la crème pâtissière en fine couche sur le dessus, et parsème généreusement de pépites de chocolat ou de raisins (j’en ai mis encore un peu plus après avoir pris la photo !).

9. Roule la pâte à brioche en partant d’une des deux longueurs pour faire comme un escargot. La pâte à brioche est plus molle qu’une génoise, mais normalement tu n’auras pas de problème ! Si jamais la pâte colle au plan de travail, c’est que tu ne l’as pas assez fariné au départ. Il suffira de fariner tes doigts et de tapoter la pâte à brioche avec au fur et à mesure que tu la roules, en passant tes mains en dessous de celle-ci, pour la décoller délicatement.

10. Détaille ensuite 8 tronçons de 7cm à l’aide d’un couteau, et place-les dans un moule à manquer, sur une des faces coupées. Il restera des espaces vides, mais ce n’est pas grave.

11. Parsème d’un peu de pépites de chocolat ou de raisins qu’il te reste sur la crème pâtissière apparente pour la déco, puis recouvre d’un torchon et laisse pousser 1h à température ambiante (les espaces vides vont ainsi disparaître!).

12. Une fois le temps écoulé, enfourne pour 25 à 30 minutes à 180°C, chaleur tournante. Laisse refroidir complètement dans le moule avant de le démouler et de le déguster (un chinois se coupe comme un gâteau) !

Tu pourras conserver le chinois 3 à 4 jours (j’ai essayé de résister mais… impossible de me retenir plus de 4 jours pour la dernière part, désolée ! :P) , dans un endroit à l’abri de l’humidité et des courants d’air ! Je te recommande de le mettre dans ton four éteint, dans son plat de service, recouvert d’une cloche (comme une cloche pour micro-ondes) ! 😉

Aug.jpg

Bah oui, l’avantage, c’est qu’il ne contient ni lait, ni beurre, ni œufs, donc… Pas de risque qu’il tourne, ahah ! Mais je pense qu’au delà de 4 jours il deviendrait sec !

Si tu penses donc ces 4 jours ne suffiront pas pour en venir à bout (bon, je crois qu’il y a 0,00001% de chance pour que cette situation se produise), j’en ai congelé quelques parts et je peux te dire qu’il supporte parfaitement la congélation ! 😀

Au passage, sache que tu peux réaliser la recette de la pâte à brioche uniquement, pour une belle brioche moelleuse (clic) ! 🙂

Alors, ce chinois te fais envie ? Je ne peux que te conseiller vivement de te laisser tenter ! 😀

Pour être tenu(e) au courant de mes prochains articles, tu peux me suivre sur Instagram (pseudo : sansfoieniloie) ou simplement t’abonner en cliquant sur le bouton « je m’abonne » sur le blog et/ou laisser un petit « j’aime » sur ma page Facebook Sans foie ni l’oie ! N’hésite pas non plus à partager la recette avec tes proches et à me laisser un petit commentaire pour me dire ce que tu en as pensé (ou si tu as une question) ! 🙂

Je t’invite également à m’envoyer des photos des recettes du blog que tu as testées (y compris celle-ci!) sur ma page Facebook : je les ajouterai à l’album « Réalisations des internautes » visible par tous ! 🙂

À la prochaine ! 😀

 

 

7 commentaires

  1. Bonsoir Pauline!
    Encore une recette qui donne envie! Tu dis de réserver la margarine pour après (pr la crème pâtissière ) mais du coup tu la rajoute quand? Tu la mets hors feu qd ta crème est finie? Merci de ta réponse! Bonne continuation
    Violaine

    J'aime

    • Personnellement, je l’ai juste rajoutée après avoir mis tout le reste des ingrédients. 🙂
      Je me suis posée la même question, mais je pense que c’est ce que Pauline a voulu dire en écrivant « que tu ajouteras juste après ».

      J'aime

  2. Coucou, ma petite Pauline. J’ai enfin pris le temps de tester ta merveilleuse recette, et je voulais te remercier.
    C’était franchement délicieux, et bien meilleur que ce que j’ai pu trouver dans le commerce avant (et qui n’était pas végane !).

    Mon palais et mon estomac te remercie pour ce petit moment de bonheur.

    A celleux qui hésite : même si la recette est un peu longue à réaliser, ça vaut sincèrement le coup. C’est une merveille !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s