Le chorizo de cet été sera vegan ! (recette)

Le chorizo de cet été sera vegan ? En même temps quand on sait ce qu’il y a dedans… On se dit que ça vaudrait mieux pour notre cœur et nos artères ! 😀

Ici, je te propose une recette à base de seitan,  parfois appelé « viande du vegan » (ça me fait toujours rire), car non seulement le seitan a la même texture qu’un morceau d’animal de viande, mais il est aussi très riche en protéines (encore plus que la viande!).

Mais alors le seitan, keskecé ?

Le seitan, c’est en fait un préparation de gluten (protéine du blé), mélangé à de l’eau et des épices pour le goût, tout simplement ! C’est très simple à faire, et ça n’a rien à voir avec celui que tu achètes !

Le gluten se trouve en magasin bio, dans un sachet comme celui de la farine. 🙂

STOP ! Je t’entends là ! Tu te dis « oh mon dieu, du gluten ? mais c’est pas bon pour la santé ! ».

Sache que 1% de la population est intolérante au gluten (coeliaque) en France. Le reste, c’est surtout un effet de mode. Crois-moi, il y a 36 000 fois plus de cochonneries dans un pain sans gluten du commerce (liants, conservateurs, arômes, sucres raffinés à gogo…) que dans la baguette tradition de ton boulanger ! Sans parler de la différence de prix… (Je dis ça je dis rien !)

Bien-sûr, la sensibilité au gluten existe chez certaines personnes sans pour autant parler de maladie coeliaque. Mais cette sensibilité se diagnostique dans un cadre médical, alors si vraiment tu as des doutes, tu peux toujours faire des examens pour savoir si tu fais partie de ces personnes, mais en attendant, ne t’inquiète pas : ce n’est pas parce que tu as tous les symptômes décrits sur Doctissimo que tu l’es !

(Je te rappelle que sur ce site, dès que tu as un peu mal a la tête, tu es potentiellement entrain de faire un AVC, ou alors tu as une tumeur au cerveau…)

En résumé : Ne tombe pas dans les pièges lancés par l’industrie agro-alimentaire, son but est de vendre toujours plus, elle s’en fiche de la santé des consommateurs comme toi et moi ! Elle est très forte pour nous faire croire n’importe quoi.

Privilégie les céréales complètes et les moins transformées possibles, surtout les variétés anciennes comme l’épeautre, le seigle ou le sarrasin par exemple. 🙂 Le blé moderne est mieux d’un point de vue « quantité », mais il a perdu beaucoup du côté « qualité » qui est pourtant le plus important pour notre santé !

Honnêtement, si tu n’as jamais essayé le seitan maison : fonce ! 🙂

(Le chorizo se conserve environ 5 jours au frais dans une boîte hermétique.)

Et si on passait à la recette maintenant ? 😉

Ingrédients secs :

  • 100g de gluten
  • 1 grosse cuillère à soupe de levure maltée
  • 1 cuillère à soupe de paprika fumé
  • 1 cuillère à café de coriandre moulue
  • 1/2 cuillère à café de cumin
  • 1/4 cuillère à café d’ail en poudre
  • 1 pointe de couteau de piment fort
  • 1 cuillère à café rase de sel
  • Poivre (environ 5 tours de moulin)

Ingrédients liquides :

  • 100 g d’eau froide
  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomates (environ 40g)
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive + pour la cuisson

Préparation :

  1. Dans un saladier, mélange tous les ingrédients secs.
  2. Ajoutes-y les ingrédients liquides en une fois, et mélange bien. Tu peux commencer avec une fourchette mais il faudra finir avec les mains, jusqu’à obtenir une pâte homogène et élastique.
  3. Sans faire reposer ta préparation, façonne un boudin assez fin (environ le diamètre d’une pièce de 2€) et replie le sur lui-même pour lui donner la forme du chorizo. Tu peux aussi le laisser « droit » bien-sûr ! 🙂
  4. Fais-le cuire à la vapeur (panier vapeur de ton autocuiseur ou cuiseur-vapeur feront l’affaire) pendant 30 à 40 minutes. Le chorizo gonflera en cuisant.

    Personnellement j’ai un cuiseur-vapeur (je ne fais jamais cuire « à l’eau » pour garder un maximum les nutriments et surtout le goût), et je laisse le « chorizo » 40 minutes sans le faire préchauffer.

  5. Laisse refroidir et poêle-le de chaque côté dans une poêle bien chaude huilée.

    Cette dernière étape permet d’obtenir un chorizo avec encore plus de goût, avec une texture qui se rapproche encore plus du vrai !

DSC_1149

Bien-sûr, cette recette sera parfaite pour faire des merguez également ! Il suffira de faire des boudins encore un peu plus fins, et de laisser moins cuire.

Lorsqu’il est trop cuit, le seitan devient très caoutchouteux. Il ne faut pas oublier qu’on va le poêler après !

Idéal à l’apéritif sur du pain frais, ce chorizo sera aussi délicieux sur une pizza robotique !

Bah quoi ? Vous connaissez la pizza automate quand-même ? 

… 😀

 

Pour être tenu(e) au courant de mes prochains articles, tu peux me suivre sur Instagram (pseudo : sansfoieniloie) ou simplement t’abonner en cliquant sur le bouton « je m’abonne » sur le blog et/ou à laisser un petit « j’aime » sur ma page Facebook Sans foie ni l’oie ! N’hésite pas non plus à partager la recette avec tes proches et à me laisser un petit commentaire si tu as des questions ou des remarques en attendant ! 🙂

Je t’invite également à m’envoyer des photos des recettes du blog que tu as testées (y compris celle-ci!) sur ma page Facebook : je les ajouterai à l’album « Réalisations des internautes » visible par tous ! 🙂

À bientôt ! ❤

Publicités

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s